Vision

Plus de libertés, pour plus de créativité

Face aux défis sociaux, énergétiques et économiques qui nous attendent, nous devons encourager chaque individu à faire preuve de créativité et d’esprit d’entreprise pour voir émerger des solutions innovantes.

Ces buts ne peuvent être atteints qu’en limitant avec sagesse la complexité de la machine étatique, en régulant avec fermeté les finances publiques et en luttant avec force contre le développement de la bureaucratie.

Mon smartspider issu de smartvote

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux défend des valeurs s’inscrivants dans cette vision.

Plutôt que de long discours théoriques, je présente mes positions aux votations communales, cantonales et fédérales précédentes. Chaque vote est accompagné d’une simple phrase qui en explique la raison.

Ne votant pas toujours selon la ligne défendue par le PLR, je ne donne pas de recommandations de votes pour les votations futures. Lorsque je défend la position du PLR, vous retrouvez généralement des articles d’analyses sur ce blog avant la votation.

Septembre 2014

Votations fédérales
NON
Initiative populaire du 21.09.2011 “Stop à la TVA discriminatoire pour la restauration !”.
Plutôt qu’une initiative sectorielle, il faut proposer une baisse de la TVA généralisée et surtout l’introduction d’un taux unique.
NON
Initiative populaire du 23.05.2012 “Pour une caisse publique d’assurance-maladie”.
Le système de santé est déjà trop étatisé, il est hors de question d’en rajouter une couche.

Mai 2014

Votations fédérales
NON
Arrêté fédéral du 19.09.2013 concernant les soins médicaux de base (Contre-projet direct à l’initiative populaire «Oui à la médecine de famille»).
Il est hors de question de continuer à laisser la Confédération établir les prix des soins médicaux de manière centralisée.
OUI
Initiative populaire du 20.04.2011 «Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants».
Cette interdiction est légitime, le droit d’exercer des professions dans d’autres domaines est aussi soumis à des règles concernant d’éventuelles condamnations.
NON
Initiative populaire du 23.01.2012 «Pour la protection de salaires équitables (Initiative sur les salaires minimums»).
Cette initiative portait fondamentalement atteinte à la liberté d’entreprendre et à la liberté de contrat entre employés et employeurs. Les problèmes peuvent se résoudre par le partenariat social et les conventions collectives.
OUI
Loi fédérale du 27.09.2013 sur le fonds d’acquisition de l’avion de combat Gripen (Loi sur le fonds Gripen).
Pour conserver une armée fonctionnelle, cette dernière doit être dôtée d’une boîte à outil complète. L’avion de combat fait partie de l’outillage d’une armée moderne.
Votations cantonales
NON
Initiative populaire “Sauver Lavaux” qui propose de modifier la loi du 12 février 1979 sur le plan de protection de Lavaux (LLavaux).
L’initiative baffouait le droit de propriété privée et l’autonomie communale sans proposer de réelle solution aux problèmes des constructions portant atteinte au paysage de Lavaux.
OUI
Contre-projet du Grand Conseil, loi du 21 janvier 2014 modifiant la loi du 12 février 1979 sur le plan de protection de Lavaux (LLavaux).
Le contre projet permettait essentiellement d’adapter la LLavaux aux dispositions de la LAT fédérale tout en conservant le maximum d’indépendance possible pour les communes.

Avril 2014

Votations communales
OUI
Arrêté d’imposition 2014 prévoyant une augmentation de 4 points du taux d’imposition communal.
L’échellons communal est victime des demandes du canton et Bourg-en-Lavaux devait augmenter, au moins temporairement, son taux d’imposition pour éviter de recourir à l’emprunt. Entre deux mal, il fallait choisir le moins pire.

Février 2014

Votations fédérales
NON
Arrêté fédéral du 20 juin 2013 portant règlement du financement et de l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire.
L’ensemble des contributions supplémentaires, en particulier la TVA, n’était pas acceptable. La Confédération doit gérer et financer les infrastructures avec ce qui lui est déjà donné.
NON
Initiative populaire “Financer l’avortement est une affaire privée – Alléger l’assurance-maladie en radiant les coûts de l’interruption de grossesse de l’assurance de base”.
Le problème, c’est la LAMal dans son ensemble, s’attaquer uniquement à une prestation ou l’autre revient à faire du clientélisme politique aux dépends des personnes concernées par la prestation.
NON
Initiative populaire “Contre l’immigration de masse”.
La liberté de circuler est une liberté fondamentale qui était attaquée directement par cette initiative.

Novembre 2013

Votations fédérales
NON
Initiative populaire “1:12 – Pour des salaires équitables”
Cette initiative portait atteinte à la liberté d’entreprendre et à la propriété privée en exigeant une intrusion directe de l’Etat dans la fixation des salaires.
NON
Initiative populaire “Initiative pour les familles: déductions fiscales aussi pour les parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants”
L’initiative proposait une déduction fiscale sur une dépense inexistante et de plus représentait une intervention supplémentaire de l’Etat dans le domaine de la famille.
NON
Modification de la loi fédérale concernant la redevance pour l’utilisation des routes nationales (Loi sur la vignette autoroutière, LVA)
Cette proposition de hausse de la taxe autoroutière résultait d’une gestion désastreuse, par les pouvoir publiques, des budgets alloués à la route et offrait un blanc seing aux autorités fédérales pour des hausses subséquentes sans avoir à consulter le peuple.

Septembre 2013

Votations fédérales
OUI
Initiative populaire “Oui à l’abrogation du service militaire obligatoire”
L’obligation de servir est un impôt en nature constituant une atteinte flagrante à la liberté individuelle et doit être abolie au profit d’un modèle de sécurité (armée+protection civile) basée sur le volontariat avec différentes formes de compensations pour les volontaires.
NON
Loi fédérale sur la lutte contre les maladies transmissibles de l’homme (Loi sur les épidémies, LEp)
Cette révision de la loi institue une base de données centralisée dangereuse pour la protection de la sphère privée et contenait des clauses favorisant des relations corporatistes entre l’Etat et les grands laboratoires médicaux et groupes pharmaceutiques.
OUI
Modification de la loi fédérale sur le travail dans l’industrie, l’artisanat et les commerce (Loi sur le travail, LTr)
Cette modification simplifiait la loi et effaçait une incohérence avec d’autres textes de loi.

Juin 2013

Votations fédérales
NON
Initiative populaire “Election du Conseil fédéral par le peuple”.
Malgrès le but louable de revoir les règles d’élection du Conseil fédéral, cette initiative contenait trop de défaut sur les modalités de répartitions de la représentation des minorités hélvétiques.
NON
Modification de la loi sur l’asile (LAsi), mesures urgentes
Je ne trouvais pas acceptable que l’on retire le droit de demande d’asile aux déserteurs d’armées étrangères pour des pays en guerre, ni que l’on refuse le droit de déposer des demandes dans les ambassades alors que c’est effectivement l’une de leurs prérogatives.
Votations cantonales
OUI
Modification des articles 80 (compétence en matière de contrôle de la validité d’une initiative), 113 (délai de vacance au Conseil d’Etat), 166 et 179 (réorganisation de la Cour des comptes) de la Constitution du Canton de Vaud.
Ces modifications étaient logiques et allaient dans le sens d’une simplification de l’organisation de l’Etat.
NON
Modification de l’article 84 (prolongation du délai de récolte des signatures en cas de référendum facultatif) de la Constitution du Canton de Vaud.
Il n’était pas acceptable que l’on doive prolonger des délais de récolte à l’heure des moyens modernes et d’une population plus grande pour un nombre de signatures, lui, resté constant.

Mars 2013

Votations fédérales
NON
Arrêté fédéral sur la politique familiale.
L’arrêté allait dans le sens d’une augmentation des prérogatives fédérales, aux dépends des compétences cantonales et touchaient une des dernières structures collective privée qu’est la famille.
NON
Initiative populaire “Contre les rémunérations abusives”
Cette initiative contenait des éléments contraires à la liberté d’entreprendre et envisager de figer dans la loi des droits que les actionnaires possédaient déjà d’office.
NON
Modification de la loi sur l’amménagement du territoire (LAT)
La loi était contraire à l’esprit fédéraliste de la Suisse augmentant les prérogatives fédérales aux dépends des compétences cantonales.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>