Initiative sauver Lavaux III

Une initiative inutile, un risque majeur pour une région déjà souffrante

Habitants de Lavaux, profitez de respirer tant que vous le pouvez encore. Le Tribunal fédéral s’est opposé aujourd’hui à la décision de la cour constitutionnelle invalidant l’initiative “Sauver Lavaux III”. Article sur le site 24 Heures

Fort de deux initiatives du genre, adoptées par le peuple vaudois, Franz Weber cherche à mettre définitivement notre magnifique région sous cloche, la contraignant à un immobilisme forcé pour préserver la beauté du site.

Cette initiative est, inutilement, plus restrictive,

  • que la nouvelle loi sur Lavaux, adoptée le 29 novembre dernier par le Grand conseil, qui se trouve être déjà extrêmement dure.
  • que les règlements fédéraux en vigueur et le jugement de la Commission fédérale pour la protection de la nature et du paysage (CFNP)

Ceci a été démontré dernièrement. Tant le canton que la CFNP se sont opposés au projet de parking à St-Saphorin. Les initiants prétendent, sur leur site, que la réglementation en vigueur ne le permettait pas.

Elle ne propose que quelques libertés pour permettre aux vignerons d’étendre leur exploitation. Ces libertés sont discutables, tant elles subordonnent les artisans de la vigne et les municipalités chargées de délivrer des autorisations à des règles strictes.

Cependant, l’initiative occulte complètement les autres activités économiques de la région. Il se trouve qu’en plus de vignerons, la région de Lavaux accueille aussi des artisans, des commerçants et des restaurants. De plus, si l’on veut préserver correctement ce paysage, c’est aussi pour l’intérêt touristique qu’il suscite. Ce secteur est actuellement en plein développement.

Effectivement, prétextant vouloir sauver la région de la bulle immobilière, l’initiative n’autorise que des constructions viticoles et propres à la culture du sol. Du coup, il convient de se poser quelques questions.

Comment l’artisan, voulant développer son entreprise à proximité d’une zone agricole ou même viticole, pourra-t-il le faire avec une initiative voulant règlementer dans l’absolu les constructions ?

Comment les restaurants (déjà en peine) et le tourisme survivront-ils avec l’impossibilité de développer les moyens d’accès au site ?

Les parkings souterrains semblent une bonne solution. Mais, ils sont souvent trop onéreux pour les communes. Leur construction deviendra impossible s’il s’avère nécessaire de les dimensionner pour recevoir des cars de touristes. Dois-je préciser que les touristes permettent aussi aux vignerons de développer leur activité alors qu’ils sont soumis à une très forte pression du marché ?

L’incohérence de cette iniative est un vrai danger pour la survie de Lavaux. Sans vignerons pour les exploiter, il ne servira à rien de sauver les vignes. Sans structure d’accueil, les paysages ne pourront être admirés que par quelques promeneurs du dimanche. Sans artisans, commerçants et habitants, l’initiative aura réussi à faire du sauvetage tant désiré, un meurtre de la région.

Citoyen de tout le canton de Vaud, il est de votre responsabilité de vraiment sauver Lavaux en refusant la 3ème initiative de Franz Weber lors de la votation populaire.

Cet article a été publié dans Loi sur Lavaux.
Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>